Vagues souvenirs par Tuomas Markunpoika Tolvanen

Tuomas Markunpoika Tolvanen, artiste designer hollandais diplômé de la Design Academy d’Eindhoven nous présente son projet nommé Engineering Temporality directement inspiré d’un épisode tragique de sa vie.

Beauté, temporalité, fragilité, maladie, destruction, souvenirs, flou … Des notions approchées, interprétées par ce talentueux designer.

Il sélectionne et utilise des pièces de mobiliers ayant une signification à ses yeux, leur ajoute telle une seconde peau partielle des anneaux d’acier soudés, puis il brûle le tout… Il reste alors, un squelette, un vague souvenir de la pièce oubliée.

Petit extrait de son explication :

« To enhance the active engagement in the caring process towards objects, I created objects that are enmeshed in the notion of fragility through physical and psychological virtues that reflect temporality.

The selection of the material for my final objects was done according to what I regard as being an common structural material in furniture industry; tubular steel. I manipulated the tubular steel by cutting it into small rings. Connecting the rings back together to form a semi covering layer over an existing object was a method of capturing the physical space the object occupied.

The vanishing of the original objects is done with fire; a primordial force used as a method for recreating the original object. The object goes through a horrific physical transformation and a metaphysical bond between the object and memories is forged into existence.

My pursuit was to give an object a memory, create tension and stage a play between the perfect, anonymous mass produced structural material and the imperfect of human being. The shell that is left caresses the vanished object, the memory of it, referring to the past.

The intentions of my thesis are to translate human fragility into a design object and introduce humanistic, more profound values into the field of design where functionality, aesthetics and mass produced perfectness are the paramount. This has been my aspiration — make design a metaphysical experience that overlooks functionality. This is not to say that functionality in objects, or in design, should be disregarded. For me it’s about elevating the tedious functionality of everyday objects. »

Voir la vidéo de présentation : ici

Plus d’informations sur le designer : Tuomas Markunpoika Tolvanen

via

By Blog Esprit Design

Vincent - Blog Esprit Design

Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
Blog Design & Project & Inspiration / www.blog-espritdesign.com

Les derniers articles par Vincent - Blog Esprit Design (tout voir)

24 commentaires

Si les finlandais font DAE Eindhoven et se mettent dans les traces (souvent fumeuses :lol: )de Marteen Bass et d’autres plus fragiles,plus maladifs, plus infectés du virus Eindhoven, Aalvar Alto doit se retourner dans son cercueil en contreplaqué de bouleau finlandais…

13.08.2012 07:23
Prof Z

L’idée fumeuse de Marteen Baas qui doit fumer ….

est parti d’une idée fumeuse du grand sculpteur Arman, fils d’antiquaire pour se faire remarquer…. par ses parents…:lol: et par l’indignation, moteur
du buzz papier à l’époque…

13.08.2012 07:31
Prof Z

Christine Simeone: Journaliste, chef du service culture de France Inter. « Maarten Baas-fait-bouger-les-lignes-du-design »…
En tout cas cela fait bouger le clavier des journalistes… ou le stylo sur la feuille blanche de tous les historiens du design, redacteurs de style, de mode, de tendance, de l’air du temps … qui brule les planches comme…. Stephane Guillon, humoriste…. Sujet encore brûlant…

http://www.franceinter.fr/blog-le-blog-de-christine-simeone-maarten-baas-fait-bouger-les-lignes-du-design

13.08.2012 07:42
Prof Z

QUEL SONT LES RAPPORTS AVEC CELA? DITES LE MOI….

13.08.2012 07:51
Prof Z

Thème de la disparition par Nendo

13.08.2012 09:17
Prof Z

On est dans le thème de l’accumulation (encore Arman)de la rondelles soudées
Cf table centrino par massimo imparato et enzo carbone et donc aussi sur le thème lighness / légereté et du trompe l’oeil d’ Antonio Cagianelli + LPKW
( le workshop studio de Laura Polinoro qui a crée un systeme de création de 300 produits cosignés pour Alessi intégré au design management mathématique + émotionnel d’Alberto Alessi )

13.08.2012 09:27
Prof Z

13.08.2012 09:28
Prof Z

LES ITALIENS CONTRE EINDHOVEN….
Mais si les italiens partagent avec les hollandais et les étudiants de Eindhoven du monde entier, le thème de la beauté et de la temporalité cités par Vincent, il n’y a aucune « fragilité, maladie, destruction  » aucun virus, aucune, provocation, indignation, répulsion dans leur travail découpé au laser, aucun storytelling quoiqu’en dise Antonio Cagianelli…. L’ ADN des créatifs et l’ADN du systeme de production, de commercialisation et de communication est différent, leur généalogie est differente, leur sens de la beauté est different
Il faut juste écouter les co-pilotes du design italien avec les maestro et les editeurs, les consultants Francesco et Laura pour ne pas les nommer.

13.08.2012 09:53
Prof Z

DERRIERE LA CHAISE/ CHAIR D’ EINDHOVEN SOUVENT TRES CHERE IL Y A LA CHAIR HUMAINE
DERRIERE LA CHAISE ITALIENNE, IL Y A LA FORME, LA COURBE DU CORPS ET LA BEAUTE ANTIQUE…
DANS LES 2, IL Y A LA CHAIRE DES DOCTEURS EN DESIGN….

13.08.2012 10:02
Prof Z

13.08.2012 10:04
Prof Z

PAS SI SIMPLE…

13.08.2012 10:16
Prof Z

ICONES DU DESIGN OU ICONNERIES DE JOURNALISTES?
:cry: :cry: :cry: :cry:
La chaise qui brule est de Mendini / Italie…. et la table croix est de Hutten / Hollande 2 « icônes » ou 2 emblèmes des 2 designs

PS :Surutilisation des médias
Certains auteurs disent que les termes d’«icône» et d’«emblèmes» ont été surexploitées. Un écrivain dans Liverpool Daily Post (en) appelle «iconique», «un mot qui me donne la chair de poule », un mot « pressé en service pour décrire presque n’importe quoi»8. Le Christian Examiner (en) a ajouté que «iconique» et «étonnant» sont des mots éculés . Il a constaté plus de 18.000 références iconiques dans des articles de presse à elles seules, et avec 30.000 « icônes », y compris l’utilisation de Bob l’éponge par exemple9. Wikipedia

13.08.2012 10:21
Prof Z

Il faut s’interesser à l’oeil blessé de l’ autoportrait de Bacon et non au prochain barbecue saucisse bacon pour s’interesser à certaines pièces mis en pièce du design hollandais…
…et un peu moins à l’oeil théatral de Fornasetti….

13.08.2012 10:32
Prof Z

Finalement seule la thèse de Tuomas Markunpoika Tolvanen ( pasfacile d’être designer marque avec un nom pareil) à la DAE de Eindhoven est insoutenable et triste à pleurer. Mais la raison profonde de cette insoutenabilité est très simple : il apparaîtra comme un suiveur non seulement de plusieurs designers phares d’ Einhoven mais d’autres qui aiment des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous… des petit poinçonneurs du design…dans des opérations de Charity….
Je ne vais même pas la recherche….. sur la genealogie de son siège et de son histoire…

13.08.2012 12:02
Prof Z

KALACHDHOVEN….
Je prépare ma thèse en relisant Enthoven , Eindhoven ou Heidegger, une tuerie… Autoportrait d’un tueur de chaise….perforée à la Kalach

13.08.2012 12:17
Prof Z

IMAGINATION REPRODUCTRICE OU IMAGINATION CREATRICE DE EINDHOVEN A ENTHOVEN, DU DESIGN A LA PHILOSOPHIE… ET VIS ET VERSAILLES
Assembler raison et imagination ? Comment l’imagination fonctionne t-elle ?
Elle est une activité de l’esprit, qui ne reproduit pas à l’identique des éléments réels, mais qui les articule et les combine de façon inédite : elle fabrique de l’inconnu à partir du connu.
Imagination : Faculté de se représenter un objet absent.
On distingue l’imagination reproductrice, qui représente l’image de quelque chose que nous connaissons déjà, et l’imagination créatrice, par quoi l ’homme est capable de produire des oeuvres d’art, de faire progresser les sciences et les techniques. La psychologie, et en particulier la psychiatrie, étudie les perturbations de l’imagination, qui peuvent être un excès d’imagination (hallucinations, mythomanie, hystérie) mais aussi une carence imaginative (arriération mentale ou sottise pathologique).
Entre l’imagination pathologique, qui est un frein dans la vie, et l’imagination créatrice qui combine des faits ou des données réelles pour inventer une solution concrète, il n’y a qu’une nuance, mais elle est fondamentale : dans le second cas, l’homme agit et réalise son action, dans le premier, ses rêveries ne sont pas suivies d’une réalisation concrète.
Didier Julia – « Dictionnaire de la Philosophie », Larousse
http://www.dailymotion.com/video/xakhse_philosophie-imagination-1-2_webcam

13.08.2012 12:36
Prof Z

Quand Milan se moque d’Eindhoven

13.08.2012 01:20
Prof Z

DEAR DEAD END

14.08.2012 09:04
Prof Z

MY FRIDGE IS A DUTCH CABINET :lol:

14.08.2012 09:27
Prof Z

LA MONSTRATION DE MONSTRES …. ET LE DESIGN?
« 3. Le dilemme du design : de l’inconnu immédiatement reconnu.
Ce passage du connu à l’inconnu radical n’est que très exceptionnellement à la portée de l’Architecte ou d’un designer. Entre connu et inconnu, ils doivent organiser un rapport plus
restreint et moins violent. Ne pouvant donner le sentiment de la prouesse en exhibant des « monstres », leur « inconnu » ne peut que séduire et surprendre. Ou jouer du chiasme qui s’ouvre alors: séduire en surprenant, et surprendre en séduisant. Un pas de plus sur cette voie
permet de détacher le designer de l’architecte. Car ce dernier subit des contraintes propres : il s’adresse le plus souvent à des collectifs : familles, habitants, citadins… ; il conçoit des
dispositifs particulièrement déterminés par des normes sociales ou techniques ; il engage une part essentielle de la vie des gens. Tout ceci restreint l’espace de l’inconnu acceptable : on
connaît des musées ou des théâtres à l’architecture surprenante, mais il y a peu d’édifices voués à l’habitation dont on ne saurait deviner, à première vue, la destination. Y compris pour des objets de masse, le designer peut, quant à lui, s’aventurer dans des univers beaucoup plus vastes, voire explorer des objets techniques inédits. En revanche, il est
soumis à des contraintes de réception qui vont être déterminantes. Il ne s’agit pas des contraintes habituelles de coût, de production, ou de rentabilité, dont on fait trop grand cas,
car celles-ci s’imposent à tous. Il y a une caractéristique plus exigeante et plus essentielle du travail du designer. Il doit à la fois chercher l’originalité de son travail et être immédiatement compris de ses clients potentiels. C’est peut-être Jacob Jensen, le célèbre designer de la firme
Bang&Olufsen qui le mieux formulé cette contrainte en invitant à concevoir un objet  »
extrait de Quelle analytique de la conception ? Parure et
pointe en Design. Armand Hatchuel Professeur à l’Ecole des mines de Paris.

14.08.2012 01:51
Prof Z

EINDHOVEN PASSE A LA MOULINETTE..

Les projet de diplôme passe à la moulinette des tuteurs ( voir le dessin de son tuteur tr-ès proche de l’univers de Topor) qui eu même refuse
la moulinette de la nouvelle direction Son tuteur Louise Schouwenberg a démissioné
Louise Schouwenberg (1954) a étudié la psychologie à l’Université Radboud de Nimègue, de la sculpture à l’Académie Gerrit Rietveld à Amsterdam, et la philosophie à l’Université d’Amsterdam. Elle a travaillé comme artiste en arts visuels de 1985 à 2003. Depuis lors, elle s’est concentrée a été mis sur l’art et la théorie de la conception.
Schouwenberg a organisé des expositions à la fine pointe de l’art et de design et a travaillé comme conseiller pour de nombreuses organisations. Elle écrit régulièrement pour (inter) national d’art et de magazines de design et a contribué à une gamme de livres, l’un des dernier en date étant la monographie: Hella Jongerius-Misfit, publié par Phaidon Press en 2010.
Les travaux en cours: • Chef de la conception du programme de maîtrise contextuelle à la Design Academy Eindhoven (enseignant depuis 2005, la tête depuis 2010) [ 1 ] • Lector (professeur) Design Theory à la Design Academy Eindhoven, depuis 2010 [ 2 ] • Rédaction d’une monographie sur artiste Robert Zandvliet, qui sera publié par les éditeurs Nai, mai 2012 • Une recherche approfondie de la réussite du design hollandais depuis les années 1980, qui sera publié en 2013 • Re-conception de salon des délégués de l’Organisation des Nations Unies. Schouwenberg fait partie d’une équipe néerlandaise, qui se compose également de Hella Jongerius, Rem Koolhaas, Irma Boom et Gabriel Lester. L’équipe a été commandé par le gouvernement néerlandais à créer une vision sur la re-conception de cet espace important au sein du siège de l’ONU à New York. Pour être achevée d’ici la fin de 2012. [ 3 ]

14.08.2012 03:11
Prof Z

tuomas markunpoika tolvanen quand il ne fait pas du Eindhoven pu jus
7

http://markunpoika.com/Kuukus

14.08.2012 04:21
Prof Z
21.08.2012 08:12
Vincent / Bed
Qu'en pensez vous?
:-|
):-)
8-|
:-)
;-/
B-)
):-(
:-D
:-S
:-p
8-)
;-)
:'(
:-O
:-))
:-((
->
(!)
!
?